DECLARATION DES RESPONSABLES DES RADIOS PRIVEES ET COMMUNAUTAIRES DE KANANGA EN RAPPORT AVEC LA FERMETURE DE 15 RADIOS
Spread the love

Nous, Responsables des radios privées et communautaires émettant à Kananga au Kasaï Central,
Surpris par la descente des agents de la DGRAD et ceux de l’ARPTC qui ont procédé au scellage de 15 radios de Kananga depuis le 03 mai 2019 jour de la commémoration de la journée internationale de la liberté de presse ;
Soucieux du respect des lois et règlements de la République, nous nous sommes rendus à la DGRAD pour nous enquérir de la situation,
Il sied de signaler qu’à notre arrivée, la DGRAD n’a pas produit les preuves de redevances, taxes et impôts à charge des radios.
Au contraire, la DGRAD a exigé aux responsables des radios de lui présenter les preuves de paiement en leur possession pour un contrôle,
Devant les preuves produites par les responsables des radios, la DGRAD les a soumis à l’audition sur procès-verbal et a contraint les uns à signer ces procès-verbaux ;
Qu’à l’issue de cette procédure, les responsables des radios ont en guise de bonne foi, offert de verser des cautions pour obtenir la main levée ;
Nous avons constaté que la DGRAD a refusé d’encaisser les cautions présentées au motif que le nouveau Gouverneur du Kasaï Central a menacé d’action disciplinaire le Directeur Provincial de cette régie financière si jamais il laisse fonctionner les radios qui n’ont pas battu sa campagne au moment où il était candidat gouverneur ;
Qu’en sus de cet argument le nouveau Gouverneur Martin KABUYA MULAMBA a donné l’ordre au Directeur Provincial de la DGRAD par téléphone pour la réouverture nuitamment de la radio Malandji de son allié politique;
En rappel, la décision de sceller les radios par la DGRAD l’a été en violation de la loi car aucune note de perception n’a été émise pour les radios depuis 2017 lors de l’insurrection des Kamuina Nsapu au Kasaï, ni les mises en demeure, moins les commandements de paiement n’ont été adressés aux radios ;
Soucieux du droit de la population à l’information plurielle et professionnelle ;
Convaincus des injonctions intempestives du nouveau Gouverneur Monsieur KABUYA MULAMBA à la DGRAD et à l’ARPTC de réduire au silence les radios qui ne l’ont pas soutenu;
Faisons la Déclaration suivante :

  1. Sommes disposés de nous acquitter de nos obligations fiscales conformément aux lois et règlements de la République en la matière afin de donner au Gouvernement les moyens de sa politique ;
  2. Dénonçons la procédure engagée par la DGRAD et exigeons la réouverture sans délai des radios fermées. Dans le cas contraire, la production des preuves de paiement à sa hiérarchie des radios non scellées sur toute l’étendue de la province du Kasaï Occidental démembré, juridiction de la direction provinciale de la DGRAD en l’occurrence la radio DIBAYA TABALAYI, propriété de Monsieur KABUYA émettant à Tshimbulu en territoire de Dibaya et réserver copie à l’Assemblée Provinciale.
  3. Demandons à l’Assemblée Provinciale de veiller à la protection de la liberté d’expression et la liberté de la presse visiblement mises en danger par le nouveau gouverneur ;
  4. Appelons le Gouverneur Martin KABUYA de s’abstenir de tout comportement susceptible de troubler l’ordre public et la paix sociale ;
  5. En appelons à Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, d’avoir un regard sur les attitudes du Gouverneur Martin KABUYA caractérisées par les règlements des comptes et les dérives totalitaires.

Fait à Kananga, le 8 mai 2019

Les signataires

Docit-info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by Live Score & Live Score App
shares