Kisangani : « la résolution 1325 du conseil de sécurité des Nations Unies clignote rouge dans  la Tshopo » [FOFAP]
Spread the love

Le forum des femmes pour l’appropriation de la résolution FOFAP en sigle a organisé ce jeudi 31 octobre 2019 la journée de réflexion qui s’est déroulée dans la salle de réunion de la mairie de la ville de Kisangani, chef-lieu de la Tshopo.

Cette séance d’un jour rentre dans le cadre de la commémoration de 19eme anniversaire de la résolution 1325 du conseil de sécurité des Nations Unies.
La réflexion était portée sur l’ état de lieu de la situation de la femme dans la gestion de la chose publique dans la province de la Tshopo, une province en voie du décollage pour l’émergence.

Dans son mon de circonstance, Me TIKAILELI BAUNDJWA Doudou Coordonnatrice de FOFAP 1325 a indiqué que l’état de lieu de la situation des femmes dans la province de la Tshopo en matière de matérialisation des plans nationaux pour la résolution 1325 du conseil de sécurité des Nations Unies est en rouge et entrain de clignoter.

Pour elle, la première génération du plan national d’action pour l’application de la résolution 1325 fut mise en oeuvre en RDCongo en 2010 et la deuxième en 2019.

 » Si nous faisons une rétrospective des actions concrètes misent en place pour sa matérialisation, nous sommes dubitatifs du résultat concret de leur application » a-t-elle souligné.

La résolution 1325 du conseil de sécurité des Nations Unies étant un premier acte d’engagement solennel des Nations Unies à faire lien entre la femme, la paix et la sécurité tout en concentrant l’attention sur les femmes, a été adoptée en 2000 et notre pays y’a adhéré depuis la même année.

Il sied de noter que plus de 100 femmes et hommes genrés des partis politiques, société civile et ceux des ASBL ont pris part à cette activité.

Docitinfo/ Kisangani

Docit-info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by Live Score & Live Score App
shares