DOLLY MAKAMBO : Première victime de la restauration d’un état des droits!!!
Spread the love

Dans son arrêt rendu ce jeudi dernier 21 novembre 2019 sur le meurtre de l’administrateur gestionnaire du Centre de santé de référence Vijana à Lingwala, la Haute Cour Militaire a condamné le ministre provincial de l’intérieur Dolly Makambo à 10 ans de servitude pénale pour incitation des militaires à commettre des actes contraires aux devoirs et à la discipline.

Toujours en cavale, son garde du corps répondant au nom de Gaëtan Ekawa alias « Ekanga nyama », qui a ouvert le feu contre l’AG de Vijana, est frappé de la peine capitale.

Serge Kamanda, son chauffeur, écope de 10 ans de servitude pénale pour meurtre et arrestation arbitraire de Belvis Nkunku Ilo.

Le propriétaire de la parcelle dans l’enceinte de Vijana, au coeur du conflit, Bakachuraki Semeyi, est condamné à 10 ans de servitude pour la même infraction que Dolly Makambo.

La Haute Cour Militaire inflige 2 ans de servitude pénale à Jacques Akilimani (garde de la parcelle en construction de Bakatsuraki Semeyi) pour arrestation arbitraire par aide accessoires.

Tous les condamnés sont embarqués dans la fourgonnette en direction de la prison de Ndolo.

DOCIT

Docit-info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by Live Score & Live Score App
shares